Libourne : la vague de surf, un futur colocataire des Dagueys

En soumettant au vote du conseil municipal [...] une autorisation d'occupation des Dagueys à la société Waveriding, la Ville voit le projet de vague de surf artificielle se profiler un peu plus.


© Illustration 3D : DEIS

[…] « Une structure qui va bouleverser positivement l’identité de Libourne » assure le maire. Okahina Wave se développerait sur environ 25 000 mères carrés, comprenant une partie du lac, où fleurirait le générateur de vagues ainsi que les berges voisines, afin d’abriter un « surf camp » démontable avec hébergement léger, restauration, surf shop, espace fitness, vestiaires ou bureaux. La convention finale, quand elle sera signée, devrait porter sur une durée de 25 ans.


Ce complexe, dédié au surf, qui ne doit pas impacter l’activité des rameurs du canoë ou de l’aviron, n’affectera pas non plus les finances de la commune. « Ce projet, nous allons l’autoriser, l’accompagner mais la Ville ne mettra pas un centime, promet le maire. L’agent du contribuable ne sera pas utilisé. Au contraire, cela va développer l’économie et nous assurer un loyer. »


[...] « La plupart des projets de piscine à vagues sont stoppés et nous, nous continuons, cela prouve bien que nous sommes sur la bonne voie », insiste Laurent Hequily, lequel croit évidemment à son accomplissement.


Jean-Charles Galiacy

Sud-Ouest, 29 juin 2021



Lire l'article dans son intégralité


News
  • Linkedin
  • Twitter
  • Facebook Basic Square
  • Instagram Okahina_Wave-Officiel
  • youtube okahina
Follow us!