logo okahina wave blue.png

Surf : Pourquoi faut-il fabriquer des vagues artificielles ?

November 10, 2016

 

Pour des raisons sociétales 

 

Les évolutions de la société ont des répercussions sur les besoins sportifs. Si le surf et les autres sports de glisse se sont développés dans les années 80 en fondant leur identité sur des valeurs nouvelles, la liberté notamment et en prônant une sorte de synchronisation avec les rythmes naturels, jusqu'à idéaliser les heures passées à attendre les bonnes conditions, l'évolution des pratiques sportives, l'explosion de l'offre, le goût pour la multiplication des expériences ont fait voler en éclat cette vision des choses à part pour une minorité de passionnés. Aujourd'hui, les pratiquants veulent un accès rapide au plaisir. En outre, le surf touche aujourd'hui toutes les générations et le pratiquant de sport alternatifs, qui peut-être étudiant mais aussi CSP+, engagé très souvent dans une trajectoire professionnelle exigeante, n'a tout simplement par le temps d'attendre. Nombreux sont ceux qui cherchent une activité praticable à un moment choisi et non pas subi. C'est l'évolution constatée dans l'escalade avec le développement des salles de grimpe où les passionnés qui s'y retrouvent avouent pour beaucoup ne pas pratiquer en falaise. La vague semi-naturelle répond à ce type de besoin : pratiquer un sport outdoor tout en maîtrisant son timing.

 

En raison d'impératifs environnementaux

 

Si peu de sports sont aussi étroitement liés à la nature que le surf, ce dernier doit tout de même encore faire sa révolution environnemental. Ceux qui tutoient les vagues ont ignoré pendant des années que les matériaux et les techniques mis en œuvre pour la fabrication de leurs planches ou de leurs combinaisons étaient très néfastes pour l'environnement. Aujourd'hui, avec plus de 35 millions de surfeurs estimés dans le monde, 400 000 planches et 6 millions de barres de paraffines (la fameuse wax que les surfeurs étalent sur leur planche pour ne pas glisser) consommées chaque année et 250 tonnes de néoprène pour les combinaisons, le surf a encore des efforts à faire. De nouvelles fibres naturelles apparaissent pour les planches, c'est le cas également pour les combinaisons. Mais si l'on veut bien l'admettre, le déplacement vers la vague deviendra également un enjeu et ce même si des formes de déplacement plus vertueuses se développent. Depuis toujours les surfeurs (mais aussi les windsurfeurs et aujourd'hui les kitesurfeurs) se déplacent en fonction des conditions. Les vagues pour les uns, le vent pour les autres, voire les deux, dictent la destination à atteindre et souvent, peu importe les kilomètres donc les émissions polluantes. Parfois pour rien. La vague Okahina, semi-naturelle, a l'avantage de répondre également à cette problématique. La vague est là, tous les jours, au même endroit.

 

Succès du surf oblige

 

Dernier point et non des moindres, la vague est une ressource certes renouvelable mais limitée. A ses débuts, le surf était pratiqué par une poignée d'initiés. Tout était à découvrir et les vagues n'étaient pas encombrées. Le surf a connu depuis un grand succès et s'est considérablement développé. L'attraction  de la vague en est la principale raison mais il faut regarder la réalité en face, les films, les marques, les magazines, les stars du surf et le tour ASP/WSL ont contribué à ce succès grandissant qui a aboutit à l'entrée de la discipline au sein des Jeux Olympiques. Beaucoup de déferlantes ont été découvertes de part le monde mais la pression démographique n'a cessé de s'accroître sur tous les spots ou presque au point de dénaturer le sport lui-même. Le localisme en étant le premier symptôme. Il y a peu de réponses à ce problème majeur du surf et il y a peu de monde pour l'évoquer. « Fabriquer » des vagues peut sembler être en décalage complet avec l'esprit initial du surf mais c'est tout simplement l'avenir. La vague Okahina est au surf ce que le skate park est au skate, le snowpark au snowboard. C'est un wave park. 

 

Suivez-nous sur Twitter et LinkedIn

 

Okahina Wave à Hawaï - Illustration DEIS

 

 

 

 

www.siouxe.fr -  www.ytong.fr -  www.uwl-surfboards.com -  www.nge.fr - www.audavia-formation.fr - www.malvaux.com - www.sailonet.com

Please reload

News

Okahina Wave, la première vague de surf écologique ?

September 24, 2019

1/10
Please reload

Follow us!
  • Twitter
  • Linkedin
  • Facebook Basic Square